Les POESIES MOI CA ME DIT ! Association POEMUSE

Les POESIES MOI CA ME DIT ! Association POEMUSE

L’Éducation nationale ouvre le parapluie.

Si tu es un enseignant prend bien garde à toi
A tout moment de viol, l’enfant  peut t’accuser
Et sur ta hiérarchie ne compte surtout pas
Il n’y a pas pour toi d’innocent présumé
Avec sanction disciplinaire, suspendu

Sans aucun remords le rectorat te livrera
Sans dire pourquoi cette longue garde à vue
Ta famille dans le plus profond désarroi.
Pas le droit à un appel pour les rassurer
Te voila en maison d’arrêt maintenant  .
Car monsieur le juge d’instruction l’a décidé.
Sache qu’est sacrée  la parole d’un enfant .
Tant pis pour toi, si elle protège un parent.

Si tu es seul adulte dans ta classe enseignant
Tu es à la merci d’une parole d’enfant.
Il importe peu que par précaution ultime
Tu n’aurais jamais été seul avec cette « victime »
Tu serviras de bouc émissaire à quelqu’un
Dont jamais sauf  miracle, tu ne sauras rien.
Le rectorat, L’académie , la justice te brisera


Ton innocence, en prison on ne l’entend pas.
Enseignant  crois-moi  « les risques du métier ».
Plus que jamais n’appartient pas au passé
Il faut se remuer, chercher des solutions
Pour que jamais un innocent soit en prison.
il peut être ton père, ton frère, ou ton enfant
Réveillons nous ! il est j’espère encore temps.
Outreau n’a pas servi de leçon.
On met des innocents en prison

prisons.jpg



06/06/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres