Les POESIES MOI CA ME DIT ! Association POEMUSE

Les POESIES MOI CA ME DIT ! Association POEMUSE

La tempête

D’un coup le ciel s’assombrit
On eut cru qu’il faisait nuit
Soudain se leva un vent violent

Les arbres s’affolaient en hurlant
De leurs branches se  prosternant
Devant  cet élément si puissant
Dans un ballet qui suppliait  "pitié !
En quoi donc vent nous avons-vous froissé ?

Pour vouloir ainsi de nous, vous venger ?"
Mais le vent ne répondit que par la violence
Déracinant la forêt en toute bonne conscience
Mit son cœur au travail de destructeur
Semant partout des larmes et des pleurs. 
Parmi toute la population

Ne laissant que la désolation

Cherchant dans leur mémoire, les vieux

N’avait vu si grande colère des dieux.
La pluie et le vent en s’unissant
Avaient réduit leur vie à néant

Les familles découvraient leurs morts
S’aidaient dans un ultime effort.
Faut-il donc tellement d’épreuves

Pour que l’entraide fasse ses preuves ?

Faut-il attendre tant de malheur
Pour donner un peu de son cœur.



18/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres