Les poésies moi ça me dit ! Association POEMUSE

Les poésies moi ça me dit ! Association POEMUSE

Poésies:Ados et Adultes

 Poésies pour ados et adultes


Les PAUVRES GENS

Une petite fille de parents riche interrogea un jour son père :

- J’aimerai  bien savoir qui sont les pauvres gens ?
- Petite ! Si c’est ton souhait, qu’il se réalise !
L’homme fit emmener sa fille dans une de ses  fermes
Le père vint la rechercher au bout de huit jours
Sur le retour le père demanda à l’enfant
- As-tu appris qui sont les pauvres ma petite ?
-Il y a beaucoup de différences mon père
Nous avons peur des voleurs, nous vivons cloîtrez
Ils vivent au grand air, et ont des tas d’animaux :

J’ai nourris les poules, les lapins et  les cochons
J’ai caressé un  âne, et même trait une vache
Je suis montée à cheval, et sur le tracteur.

Nous avons un seul chien, eux en possèdent quatre
deux sont gardiens de moutons ! Ils sont trop mignons !
Moi !Je vais en pension, je vous vois donc fort peu !
Leurs enfants eux, retrouvent  leurs parents chaque soir.
Ils n’ont pas de personnel pour faire leur ménage
Toute la famille s’active de bon cœur  aux tâches
Ils sont six enfants, et jouent et rient si souvent
J’aimerais bien cher père avoir sœurs et frères
Avec les autres fermiers il y a de l’entraide.
Nous n’avons père pas un seul véritable ami !
Personne pour partager notre trop grande piscine .
Ils ont une rivière poissonneuse dans un champ,
Ils s’y retrouvent fort nombreux pour s’y amuser.
Ces gens sont extrêmement riches mon cher père 
De nature, d'amitié, d'affection, d'animaux
.
Nous sommes décidemment père de biens pauvres gens.
Mais quand je serais grande, je serai riche comme eux !


15/03/2014 0 Poster un commentaire

Le tablier de ma grand-mère

Ma grand-mère  avait un tablier magique !
Il était en pur coton biologique.
Il protégeait sa robe de toutes salissures,
Il essuyait tendrement nos écorchures.


Ce tissu avait un intérêt bienveillant :
Il devenait un gant pour  tous les plats brûlants.

Il servait de mouchoir pour sécher nos larmes,
Nous débarbouillait sans qu’on en face un drame.


Il servait de panier pour tellement de choses :
Les œufs tous frais pondus, ou pour les belles roses

Pour tous les légumes du jardin, aussi le bois.
Quand j’avais peur, c’était une cachette pour moi

Le tablier de  grand-mère
Ne craignait pas la poussière
Malgré toutes ces propriétés
Nous étions en parfaite santé.
La seule maladie de chaque jour
C’est de recevoir beaucoup d’AMOUR
Je me souviens avec émotion
Ma chère Grand-mère comme nous t’aimions.


03/01/2014 0 Poster un commentaire

A YVONNE

  Le corps d'une âme s'est habillée
Notre Yvonne  s'en est allée !

Elle a laissée son corps usé

Et son âme s'est envolée

Pour l'éternité.


Faut pas pleurer si fort

Ça attriste les morts.

Ils ont tant de choses à faire

Dans cet autre univers

Ceux qui nous sont si chers.


Quand notre tour viendras

Un jour, on se retrouvera

Comme tu as rejoint ton frère Roger

Ton père , ta mère, ton mari René

On se retrouvera

Tous dans l'au-delà.


Le bateau rentre au port

Ce n'est pas triste la mort.

Juste le temps de faire

Notre travail sur la terre.

Tous on se retrouvera

Alléluia !


Pour Yvonne ma belle-mère avec qui je m'entendais si bien !
Qui m'a souvent fait avoir des fous rires! Car elle ne manquait pas d'humour !
A bientôt Yvonne ! Ce n'est qu'un au revoir !



11/12/2012 0 Poster un commentaire

Les humains sont devenus fous.

Étrange monde que celui ou je vis
Ou tellement d'êtres y sont réunis,
Font de grands discours pour la planète
Mais chacun n'en fait qu'a sa tète.
Tandis que notre terre nourricière
Meurt de pollution et se désespère.

Moi enfant de ce monde en folie
J'étouffe, j 'hurle, je crie, et je supplie !
Nous faut t'il une grande dictature
Qui nous imposerait des mesures ?
Respect pour ce qui nous nourrit
Non aux élevages en batterie!

Pour le profit et plus de sous
Les humains sont devenus fous.
Les animaux sont des produits
Leurs souffrances qui s'en soucie ?
Les vaches et poules dans le pré
Voici ce qui doit exister.

Même le mâle n'a plus sa fonction
Il y a l'insémination.
S'il vous plaît le respect des arbres et végétaux
Des animaux qu'on élève en tout petit enclos
Humain j'ai mal d'être de ta race
Et ta conduite odieuse me tracasse.

Ne plus inventer n'importe quoi
Qui pollue et ne se recycle pas
Et l'eau notre si précieux bien
En aurons-nous encore demain ?
Quelle terre, vous, nos chers parents
Laisserez-vous à vos enfants ?

      Agnès Rivière


23/04/2012 0 Poster un commentaire

Mon magnifique Amour : Je t’Aime !

Brillante comme une étoile dans la nuit
Loin de toi mon cœur, et mon âme s'ennuie
Tu es plus belle qu'un soleil couchant
Près de toi je ne suis qu'un enfant

Sais-tu le charme de tes sourires ?
Qui savent tant me séduire !
Il y a en toi tant de gentillesse
Ma belle magnifique déesse

J'adore tes délicieuses rondeurs
Et ta si belle chevelure  mon cœur
Ton éternelle  bonne humeur
Qui me donne tant de Bonheur

Qu'Allah !  Mon Amour, mon Aimée,
Protège chacune de tes journées
Et qu'au-delà même de la vie
Il nous garde pour toujours unis.

Plus jolie qu'une étoile dans le ciel
Mon cœur, tu es ma vie, mon soleil.
Quand je dors tu es dans mes rêves
Mon magnifique Amour : Je t'Aime

Agnès Rivière


Poème fait sur demande d'un commerçant musulman du marché
Je lui ait demandé de me parler d'ELLE !


10/07/2011 2 Poster un commentaire

L’EXPULSION !


L'EXPULSION !

De notre maison, un jour expulsés
Nous errons toute la journée,
Fuyant la police qui pourrait bien
De nos parents nous emmener loin.
On trouve parfois un abri
Qui nous protège de la pluie
Je vois des larmes souvent,
Dans les yeux de Maman
Papa cherche quand à lui
Travail, nourriture et lits
Il culpabilise tellement
De notre vie d'errants

Ma sœur et moi Pour Noël
Regardons les vitrines si belles
Et nous aurons un bon repas,
C'est ce que nous a dit Papa
Car il existe des endroits
Où des gens qui ont du cœur
Offre des repas et du bonheur
Pour que le jour de Noël
Les soucis à la poubelle
On puisse croire à un avenir
Qui nous redonne le sourire.
      Agnès Rivière

Comment ne pas penser à ses familles à la rue qui ont la crainte d’être séparés. Mais un enfant s'il a l'amour de ses parents peut supporter plus facilement de mauvaises conditions de vie, qu'une séparation de ceux qu'ils aiment,par l'ASE anciennement la Dass.

       



24/04/2011 0 Poster un commentaire

Centenaire


Te voici donc centenaire
Ma chère petite mère.
Bousculant tes habitudes
Tout ce monde te perturbe.
Je savais que tu avais changé
Josette m’en avais informé
Mais quand elle m’a dit
Regarde Maman est ici !
Je ne te reconnaissais pas
Impossible que ce soit toi !
Et cette foutu maladie d’Alzheimer
Qui t’a fabriqué un autre caractère.
Dans ce corps si décharné, ou est tu?
Ma Maman que je ne reconnais plus !
La Maman qui m’aimait que j’aimais
Celle dont les chansons me ravisaient, 
Et dont je lisais dans les yeux  la joie
Quand j’arrivais près de toi.
Dans ces yeux qui me traverse sans me voir
J’espère le miracle d’un vrai regard
Une parole qui me dise- Agnès c’est toi !
Avec  tendresse, comme autrefois !
Et que le baiser qu’on ce donne
Ne soit pas celui de personne.


Maman tu as supplier  Dieu  tant d’années
Pour mourir avant de nous oublier,

Mais le seigneur sans savoir pourquoi

N’a pas exaucer cette prière là !!

Ta vie à été prière, droiture honnêteté

Un bel exemple que tu nous as donné !

Pour cette journée de ton centenaire

J’espérais tant retrouver ma petite mère.

Maman, que Dieu te rende un jour ce bonheur

Que ton  Amour  a semé dans nos cœurs.




19/08/2010 0 Poster un commentaire

Un brin de muguet


Un petit brin de muguet
Madame, s'il vous plait !
J'offrirai à ma maman
Avec mon cœur d'enfant,
De la chance, du bonheur,
Grâce à cette jolie fleur !

Un petit brin de muguet
Car c'est le premier mai !
Pour ma petite sœur
Pour qu'elle n'ait plus peur,
De s'endormir le soir
Quand il fait tout noir.

Un petit brin de muguet
Pour un papa plus gai,
Il travaille trop… trop !
C'est pas très rigolo !
Clochette pour dire
« Papa garde le sourire »

Joli brin de muguet
Petite fleur de mai,
Qui offre du bonheur
Et la joie dans le cœur.
Apporte moi la chance,
Ainsi qu'à toute la France

Rivière Agnès

Page 44 du livre "s'il te plait raconte moi un poème ?"



01/05/2010 0 Poster un commentaire

Mon Amour ....Et un jour sur internet

Doux comme des fleur
Tombent sur mon cœur
Des gouttes d'amour
A chaque instant du jour
Et je sens cette chaleur
D'une grande douceur
Qui envahit mon corps
Pour t'aimer plus fort

Cœur retient tes battements
L'espace d'un instant !
Et toi cerveau insensé
Où il est omniprésent
Dans toutes mes pensées
Apaise juste un moment
Tous ces sentiments
Terriblement  brûlants !

L'amour ce commande t'il ?
Il n'est pas chose facile !
Il entre comme un voleur
À la recherche bonheur
Et voila qu'il trouve le diamant
Espéré depuis si longtemps


Mon Amour ! Mon trésor !
Magicien de mon sort
Mon bien aimé ! Ma vie !
Chez moi  plus de nuit
Je reçoit tout  ton Amour
Et m'en nourrit chaque jour


J'ai soif de tes baisers
Dont je ne peut me laser
J'ai besoin de tes bras
Si tendre et chaud sur moi
J'ai besoin de ton Amour
Je veut t'aimer toujours.

Agnès Rivière

Le 20 Août 2011 Mariage de Marcel et Agnès

Un jour sur internet

Les miracles existe peut être
J'ai découvert un homme extra
Extrêmement gentil de surcroit.
Mine de rien
Tu faisais ton chemin
Envahissant tout mon Cœur
M'apportant tant de  Bonheur !

Malgré les épreuves de ta vie
La polio quand tu étais petit.
Surmonté ce foutu AVC
Qui au lit t'a cloué
Mais à force de courage
De souffrance et de rage
Voila que tu marche à petit pas
Et l'avenir et devant nous, devant toi !

Derrière un déambulateur
Tu cache un si grand cœur !
Tu as pris tout le mien, moi le tien
Ensemble on ce sent  si bien !
Blotti comme deux oiseaux
Qui ce tiennent  au chaud
Ceux qui sont fidèle pour la vie
Si l'un meurt l'autre ne lui survit.

Il me semble depuis toujours
T'avoir attendu mon Amour !

Sur Internet un beau  jour
Nous avons trouvé l'Amour
Et  voici  qu'aujourd'hui,
Jour pour nous entre tous béni
Ou nous nous disons oui
Devant nos famille et nos amis.
Venu partager notre grand bonheur
Marcel, A toi ma vie et mon cœur

Agnès Rivière

 Pour la Saint Valentin 2013.....

A

 
 Toi ! L’Amour de ma vie.

 

Un jour sur Internet, les miracles existent peut être ? J’ai découvert un homme extra, Marcel c’était toi !
Malgré les épreuves de ta vie, la polio quand tu étais petit, surmonté ce foutu AVC qui au lit t'a cloué. Mais à force de courage de souffrance et de rage, voila que tu marches à petit pas, et l'avenir est devant nous, devant toi !
Derrière un déambulateur, tu caches un grand cœur. Tu as pris tout le mien, ensemble on est si bien !
Blottis comme deux oiseaux qui se tiennent  bien chaud, ceux qui sont fidèles pour la vie, si l'un meurt ! L’autre ne lui survit.
Il me semble depuis toujours, t'avoir attendu mon Amour. Nos souris sur le net, ont rencontré nos sourires.
Doux comme des fleurs, sur mon cœur tombent des gouttes d'amour,
à chaque instant du jour, je sens cette chaleur, d'une grande douceur qui envahit mon corps pour t'aimer plus fort.
Cœur retiens tes battements, juste un instant, et toi cerveau insensé, où il est omniprésent dans toutes mes pensées, apaise juste un moment ces sentiments terriblement brûlants !
L'amour se commande t'il ? Il n'est pas chose facile, il entre comme un voleur à la recherche du bonheur, et voila qu'il trouve le diamant  espéré depuis si longtemps.
Mon Mari ! Mon Trésor ! Magicien de mon sort ! Je reçois ton Amour, et m'en nourris chaque jour. Envie de tes baisers, dont je ne peux me lasser, j'ai besoin de tes bras si tendres sur moi.
Un océan de doux baisers à Toi mon mari l’Amour de ma vie !
Ta femme

Agnès

 

 



05/02/2010 1 Poster un commentaire

Tant de MALHEUR

Voici que la terre soudain tremble en Haïti
Des milliers de gens ce trouvent ensevelis
Le monde entier anxieux retiens son souffle
Suppliant Dieu pour ces frères qui souffrent.

On assiste impuissant devant  tant de malheur
A la souffrance des enfants orphelins, leurs peurs
Le cœur broyé on pense aux enterrés vivant
Qui attendent leur délivrance désespérément

Espérant que nos dons leur parviendront enfin
Pour apaiser tant de souffrance, de soif et de faim
Que notre France leur apporte tout le  soutien
Dont nos frères et sœurs Haïtiens ont besoin.


24/01/2010 0 Poster un commentaire

La tempête

D’un coup le ciel s’assombrit
On eut cru qu’il faisait nuit
Soudain se leva un vent violent

Les arbres s’affolaient en hurlant
De leurs branches se  prosternant
Devant  cet élément si puissant
Dans un ballet qui suppliait  "pitié !
En quoi donc vent nous avons-vous froissé ?

Pour vouloir ainsi de nous, vous venger ?"
Mais le vent ne répondit que par la violence
Déracinant la forêt en toute bonne conscience
Mit son cœur au travail de destructeur
Semant partout des larmes et des pleurs. 
Parmi toute la population

Ne laissant que la désolation

Cherchant dans leur mémoire, les vieux

N’avait vu si grande colère des dieux.
La pluie et le vent en s’unissant
Avaient réduit leur vie à néant

Les familles découvraient leurs morts
S’aidaient dans un ultime effort.
Faut-il donc tellement d’épreuves

Pour que l’entraide fasse ses preuves ?

Faut-il attendre tant de malheur
Pour donner un peu de son cœur.


18/09/2009 0 Poster un commentaire

Je suis ta fille! Maman

Je cherche pleine d'espoir
Dans la lueur de ton regard
Que ton visage me reconnaissant
Tu ouvres les bras à ton enfant.

Étonnée que je t'embrasse
Ma visite t'embarrasse
Je suis ta fille Maman !
Ah bon ! Dis-tu simplement.

Je cherche dans tes yeux
Des souvenirs heureux
Tu te rappelles du chien
Comme tu l'aimais bien !

Perdu dans un coin de ta mémoire
Y a t'il un peu de notre histoire?
Suis-je tombée à jamais dans l'oubli ?
Ton jeune passé seul en toi revit.

De nos souvenirs communs
Il ne reste plus rien.
Même sans être dans ton présent.
Comme je t'aime Maman pourtant !

Agnès Rivière
Ah ma Maman qui a la maladie de l'oubli ! Un jour je suis arrivée dans la maison de retraite, et ma chère Maman ne me reconnaissait plus, elle me parlait comme à quelqu'un qu'elle voyait pour la première fois. Et me racontait qu'elle avait eut une chienne "Diane" Je lui disait
-Oui Maman ! je suis ta fille j'ai connu Diane moi aussi !
Elle me regardait un instant, et puis reprenait la même phrase
Et moi j'étais si triste, elle ce souvenait d'une chienne qu'elle avait eut 10 ans, mais de sa plus  jeune fille il n'y avait plus de souvenirs !J'étais effacée de sa mémoire !



19/06/2009 0 Poster un commentaire

Nous les VIEUX

On est bien heureux
Nous les vieux !
L'espérance de vie
A énormément grandit.

On peut penser vivre cent ans
Les spécialistes obstinément
Sur nos  vieux corps s'acharnent.
Qui crient grâce et se décharnent.

Pas trop de zèle s'il vous plait!
Moi j'aimerais mourir en paix.
Si vivre est trop douloureux
J'aimerais qu'on m'aide un peu
.

Je ne veux pas vivre à tout prix
l'autre côté est mieux qu'ici.
La mort ne me fait pas peur,
Mais je crains trop de douleur.

Médecine ayez pitié de vos vieux
La vie n'est pas toujours le mieux.
Aidez parfois quelqu'un à mourir
Vaut mieux que l'obliger à souffrir.

Quand arrive l'échéance
Laissez nous une chance
De quitter ce corps souffrant
Bien doucement ! dignement !


19/06/2009 0 Poster un commentaire

A la Maman d´Obama

Tu es jeune Duham Ann
Quand ton cœur s´enflamme
Bien que c´est mal vu encore
Ce  mariage  bicolore
Avec un  étudiant du Kenya
Père du petit Barak Obama.
Mais l'enfant n´a pas deux ans
Stanley un autre chemin prend
Te laissant seule avec l´enfant.
Heureusement tu as tes parents.


Puis l´Amour frappe à nouveau
Tu épouse l´indonésien Lolo
Arrive alors la petite Maya
Qui  apporte tant de joie !
Puis c´est la vie à  Jakarta
Ou l´on se moque d´Obama
De sa couleur, et d´être gras
Ils sont si maigre là-bas !
Mais il sait se faire des amis
Don que tu lui as transmis


Vivant parmi cette pauvreté
Tu donnes sans compter
Mais lolo change peu à peu
Se séparer deviens le mieux
Retour aux États-unis
Pour toi et tes petits.
Compassion, solidarité !
Luttant pour les oubliés
Les exclus de la société.
Les enfants en priorité.


Mais ta vie si bien remplie
Ton corps soudain t´a  trahie
Et tu n´as pu voir ton fils Obama
Devenir un grand chef d´état
Mais tu es dans son cœur et sa vie
Fort de ce que tu lui as transmis
Avec Michelle, Malia et Natasha.
Et les rêves qu´il a fait avec toi
Pour qu´il les réalise un jour
Guide  bien ses pas toujours !
L´espoir d´un monde meilleur
Est né dans beaucoup de cœurs
 


15/02/2009 0 Poster un commentaire

Une Souris pour sourire

Perdue seule dans ma campagne
Fidèle comme une compagne
Un ordinateur et sa souris
Voila qui change ma vie !
Fil d'échange de courriels
Qui font la vie plus belle !
Amis du monde entier
Au bout de ce clavier.


Jolie fenêtre ouverte
Je pars à la découverte
Echange, dons, partage
Aident à être plus sage !
La panne d'ordinateur
Mais quelle horreur !
Je tourne en rond
Le temps est long


Le désastre non prévu
De ce lien interrompu.
Et le bonheur retrouvé
D'à nouveau échanger
Découvrir, s'émerveiller
Aimer le monde entier
Petits moments de bonheur
Doux comme des fleurs.


15/02/2009 0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :